À Douchanbé, les taxis devront devenir électriques avant septembre 2025
taxis

Les compagnies de taxi de Douchanbé devront passer à une flotte entièrement électrique d’ici le 1er septembre 2025. Cette décision, prise par le maire de la ville, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’État pour le développement du transport électrique au Tadjikistan et de la conception de la transition vers un système des transports en commun électrique.

Un engagement pour un transport durable

D’ici le 1er septembre 2025, les opérateurs de taxis de Douchanbé devront avoir acquis des voitures électriques, les voitures essence devenant interdites dans ce secteur à cette date. Cette interdiction prochaine s’inscrit dans le Programme d’État pour le développement du transport électrique au Tadjikistan, couvrant la période de 2023 à 2028. La transition vers les véhicules électriques est également en ligne avec la conception pour la période 2023-2026, spécifique à Douchanbé. Cette initiative souligne l’engagement du gouvernement à réduire les émissions de carbone et à améliorer la qualité de l’air en milieu urbain.

D’après les données de la mairie de Douchanbé, 4.350 taxis opèrent dans la ville, dont plus de 2.450 sont déjà des véhicules électriques. Le soutien financier pour cette transition est important : environ 230 millions de somonis (21 millions de dollars) seront investis sur cinq ans. Parmi ces fonds, 1,4 million de somonis proviendront du budget de l’État, 6,2 millions de somonis seront fournis par des partenaires de développement, et plus de 221 millions de somonis seront investis par le secteur privé.

Au Tadjikistan, les véhicules électriques sont exonérés de droits de douane pour dix ans

Pour soutenir cette transition, la ville a déjà installé 136 stations de recharge, permettant aux conducteurs de recharger leurs véhicules sans retourner à leur base. Ce développement infrastructurel est crucial pour encourager l’adoption des véhicules électriques et garantir leur utilisation efficace et continue.

En outre, pour stimuler davantage cette transition, en 2022 le parlement du Tadjikistan a adopté une résolution exonérant les importations de véhicules électriques de droits de douane pour une durée de dix ans. Cette mesure vise à rendre les véhicules électriques plus accessibles et à encourager leur utilisation à grande échelle.

Le passage complet aux taxis électriques représente une étape importante pour Douchanbé dans sa lutte contre la pollution de l’air. Cette initiative devrait avoir un impact positif sur la santé publique en réduisant les niveaux de pollution atmosphérique et en offrant un environnement plus propre et plus sain aux habitants de la ville. En outre, l’utilisation accrue des véhicules électriques pourrait servir de modèle pour d’autres villes de la région, incitant à des politiques similaires pour promouvoir un avenir plus vert et durable.

Illustration www.freepik.com.

Newsletter

Pour rester informé des actualités de l’Asie centrale